C’est une saison chargée de déconvenues, mais toujours ils se sont battus. Certes, il y a eu des doutes, mais jamais il n’y a eu déroute. Cette année, il fallait unir les forces, en aucun cas il n’a été question de divorce. A la suite d’une bataille épique, Strasbourg reste dans l’élite.

L’élite, pour un Strasbourg héroïque 

La tension est à son comble. Le Racing vient d’égaliser (2-2 – 89′) et les Alsaciens s’offrent une balle de match dans les derniers instants de la rencontre. Comme un symbole, l’acteur des précédentes montées, devient le réalisateur du maintien. Dimitri Lienard crucifie Mathieu Gorgelin et soulève les foules d’un coup franc soudain. Il est environ 22h45 lorsque la Meinau s’embrase une troisième et dernière fois. Face à cet incroyable et intenable Lyon, les Strasbourgeois remportent cette dernière rencontre à la maison et arrachent le maintien, au moment où l’on s’y attendait le moins. 

Il faut mesurer l’exploit qu’ont réalisés les Strasbourgeois. Telle une machine de guerre lancée à pleine vitesse, Lyon accélère sur l’autoroute de la Ligue des Champions. Sept victoires en autant de rencontres, vingt-trois buts inscrits et seulement quatre encaissés, l’OL écrase la concurrence. A la veille de cette 37ème journée, comment miser sur ce Racing en difficulté ? Aucune victoire depuis le 11 février, Strasbourg accumule les résultats défavorables. 

Lire aussi : Indice performance Transferts / Points : Strasbourg prend la 4ème place de Toulouse

Rien n’était perdu malgré les déconvenues 

Il fallait se douter que ce retour en Ligue 1 ne serait pas un parcours de santé. Toujours dans la difficulté, jusqu’à cette dernière journée. Le Racing bataille avec ses armes, ses moyens, alors même que le doute s’est soudainement installé. La première partie de saison est une franche réussite, la seconde est plus critique. Décimé par de nombreuses blessures, le RCS n’avance plus, enchaîne les déconvenues, recule dangereusement au classement, mais garde son destin entre ses mains. Des regrets, il y en a eu, mais jamais la Meinau ne s’est avouée vaincue. 

Comment ne pas succomber à cette incroyable ambiance ? Second au classement du championnat des tribunes, à la lutte avec Guingamp, Strasbourg est un exemple en la matière. Peu importe les résultats, peu importe le classement, le stade n’est jamais trop grand. Remplie par des supporters au grand cœur, certainement possédés par la ferveur, cette Meinau est électrique quand résonnent les chants de son incroyable public. S’il est impossible de scientifiquement démontrer le rôle de ces supporters dans cette quête du maintien, qui peut réellement douter de son pouvoir lorsqu’il s’agit de pousser ses joueurs à l’exploit ? 

Déjà l’heure de passer à la suite

La saison s’achève, mais en coulisse, commence déjà la prochaine. Les dirigeants n’ont pas de temps à perdre pour créer une équipe plus performante afin de passer une saison moins stressante. Si le jeu Strasbourgeois est bonifié par son attaque, c’est bien la défense qui fait pencher la balance. Trop de buts ont été encaissés, soixante-six en 37 journées, il est là le prochain gros chantier. Il va aussi falloir penser au départ de Martin Terrier, acheté par l’Olympique Lyonnais l’hiver dernier. Avec l’un des plus petit budgets, Strasbourg va à nouveau devoir dépenser prudemment et intelligemment.

Le football est ainsi fait, chacun doit se battre avec ses armes, même si parfois les écarts alarment. Néanmoins,  personne ne peut prévoir ce qui n’est pas encore écrit. Nombreux étaient les détracteurs qui renvoyaient Strasbourg en Ligue 2, peut-être les mêmes qui ne croyaient pas au maintien d’Amiens. Ainsi, l’ASC jouait dans un stade en ruine, le Racing sur un champ de patate. Mais c’est aussi ça le charme de la Ligue 1. L’histoire s’est écrite d’une bien autre façon et finalement, dans ce championnat qui pèse plusieurs millions, n’importe quelle écurie peut y placer ses pions.

 

Matthieu MUGNERET
Retrouvez-moi sur Twitter ou sur Facebook

[clickToTweet tweet= »Strasbourg vainqueur des cœurs ! Le dernier article de @MugneretM » quote= »Cliquez et Twittez l’article : Strasbourg vainqueur des cœurs  » theme= »style5″]

A lire aussi: 

Pourquoi Strasbourg va se maintenir en Ligue 1

Strasbourg : le phénix de la Ligue 1

Laisser un commentaire