Les matchs avançaient, les semaines s’enchainaient, l’histoire était presque écrite. En cette fin de soirée du vendredi 4 mai, Nîmes Olympique confirme son retour dans l’élite. 

(Lire ou relire Nîmes : la résurrection d’un club)

C’est fait pour Nîmes Olympique

C’est le charme d’une fin de saison. Le soleil et les températures clémentes font leur retour. Les moufles sont troquées par les lunettes de soleil et sous nos yeux, se dessine la saison prochaine. Ce dernier match, cette sensation particulière. Le prochain rendez-vous aux Costières aura lieu dans plusieurs semaines et rapidement, la nostalgie des chants et cries de joie va s’installer. Mais hier, à Nîmes, l’ambiance était différente. Plus de 17 000 supporters s’étaient réunis pour fêter une possible montée. La condition, était bien sûr de s’imposer face au Gazélec Ajaccio. Chose faite, 4-0. Vingt-cinq ans après, le NO figure à nouveau parmi la crème du football français. Nîmes, entre dans le top 20 des meilleurs clubs de l’Hexagone. 

L’heure est encore à la fête, et bien entendu, cette dernière rencontre à Reims (champion de Ligue 2) dans une semaine, ne fera que prolonger l’évènement. Mais très rapidement, il va falloir penser au haut niveau. Très rapidement, il va falloir s’armer pour remporter le prochain objectif du maintien. La saison qui s’annonce sera différente, mais les armes peuvent rester les mêmes. 

La saison 18/19 va rapidement démarrer 

En 2018, Nîmes Olympique est la meilleure attaque de Ligue 2 avec un total de 73 buts, inscrits soit un de plus que le Stade de Reims. Toujours cette saison, à l’étage supérieur, Dijon s’est maintenu dans l’élite grâce à son pouvoir offensif, le cinquième de Ligue 1. Jouer le maintien en misant sur l’attaque ? Oui, c’est possible ! Et les Crocos sont largement armés pour s’en inspirer. A condition, de garder quelques noms dans l’effectif.

Si la saison de la ville la plus Romaine de France avait un nom, ce serait Umut Bozok. L’homme aux 24 buts est l’un des principaux artificiers de cette année réussie. Il est suivi par Rachid Alioui et ses 17 conclusions, dont un doublé inscrit hier soir. Si ces deux hommes restent sous les couleurs Nîmoises, la saison prochaine, l’avenir du NO se montre déjà ensoleillé. 

L’été approche. Rapidement, ils seront des milliers de supporters à se présenter à la boutique pour réserver le premier abonnement d’une vie dans l’élite. Paris, Lyon, Marseille et bien sûr un derby face à Montpellier. Ils en rêvaient tous. Tout va rapidement s’enchaîner. Nul doute que dans l’ombre, le saison 2018 / 2019 a déjà commencée.

Matthieu MUGNERET
Retrouvez-moi sur Twitter ou sur Facebook

[clickToTweet tweet= »Quand Nîmes Olympique rime avec « élite » ! #NO #Ligue2 via @MugneretM » quote= »Cliquez et Twittez l’article de Nîmes Olympique » theme= »style5″]

Laisser un commentaire