Une fois de plus, cette saison, le Dijon Football Côte d’Or se montre aux côtés des plus grandes écuries françaises. Accompagné de Jardim, Garcia et Emery, Olivier Dall’Oglio, l’entraineur Dijonnais, est nommé dans la catégorie du meilleur entraineur de l’année.

Olivier Dall’Oglio : la montée en puissance

Officialisé le 1er juin 2012 à la tête de l’effectif dijonnais, Olivier Dall’Oglio montre rapidement ses nombreuses qualités. L’ex-entraineur adjoint de Patrice Carteron est élu meilleur entraineur du championnat par France Football en 2014. En 2016, il permet à Dijon de retrouver l’élite. Il remporte par la même occasion le trophée UNFP du meilleur entraineur de Ligue 2. Assuré de son poste, il est le premier à maintenir le DFCO en Ligue 1. Cette année, son travail est reconnu par les plus grands experts du ballon rond. Le football que propose Dijon se démarque nettement de ses concurrents directs… et paye !

Assisté de Stéphane Jobard et de Laurent Weber, le technicien dijonnais va disputer une troisième saison consécutive dans l’élite du football français. Dall’Oglio à disputé, hier soir, son 225ème match sous la cravate Bourguignonne. Son bilan général, en championnat, se porte à 37,78% de victoires (L1 et L2 confondu). Depuis son retour en Ligue 1, les dijonnais remportent, en moyenne, un point par rencontre. Cette saison, le DFCO démarre le championnat à la quinzième place des budgets de Ligue 1. Pourtant, le club du président Delcourt va entrer en concurrence avec les plus grandes écuries françaises. 

Cinquième meilleure équipe à domicile, les supporters de Gaston Gérard ont assisté à de biens belles rencontres. Nul doute que ceux qui ont investi dans un abonnement, l’été dernier, ne le regrettent pas ! Assister à une volée extraordinaire de Benjamin Jannot contre le grand PSG n’est pas donné à tous les stades du championnat. Témoigner de victoires sur le score de 3 à 2 face à des équipes comme Bordeaux ou Nice non plus. On peut également ajouter les succès acquis contre Lille (3-0) et Rennes (2-1). Ainsi, Dijon est également la cinquième attaque du championnat, derrière Paris, Monaco, Lyon et Marseille. 

Voter Dall’Oglio, c’est aussi récompenser le travail de Larcier

Lui et son équipe travaillent dans l’ombre des succès dijonnais, pourtant, ils méritent eux aussi la plus belle des récompenses. Si le coach du DFCO est aujourd’hui en concurrence avec les plus grands, c’est aussi en grande partie grâce à sa cellule de recrutement. L’été dernier, le budget des Ducs de Bourgogne est évalué à 32M d’€, soit le quinzième porte-monnaie du championnat. Loin derrière le PSG (540M€), Monaco (170M€), ou encore Marseille (120M€). Ainsi, à Dijon, le recrutement est un travail qui se fait sur le long terme, et qui est aujourd’hui récompensé. En investissent à peine 3,5M d’euros l’été dernier (le DFCO est le troisième club le moins dépensier de la saison), la valeur de l’effectif dijonnais est aujourd’hui évaluée à 54,85M d’euros. Soit 14 fois moins que le PSG.

Dall’Oglio est donc en compétition avec Rudi Garcia où l’OM possède le quatrième effectif du championnat (188,50M d’€ de valeur marchande), mais aussi avec Leonardo Jardim, deuxième (348,65M d’€) en plus d’Emery avec son groupe estimé à 775,50M d’€. Parlons donc du travail de Stéphane Larcier et de son équipe.

Le meilleur buteur du DFCO, Julio Tavares arrive gratuitement à Dijon en 2012, sa valeur est aujourd’hui estimée à 5M d’euros alors qu’elle n’est que de 150K à sa signature. Valentin Rosier arrive lui aussi gratuitement de Rodez en 2016, sa valeur marchande est maintenant estimée à 3M d’euros. Saïd, l’une des révélations dijonnaise de la saison, est arrivé du Stade Rennais l’été dernier pour 1,5M d’euros. Sa valeur explose aujourd’hui à plus de 6M d’euros. Kwon, signe au DFCO contre un chèque de 900 000€, lui aussi en 2016, il est aujourd’hui estimé à 3M d’euros. Enfin, Olivier Delcourt a officiellement levé l’option d’achat de 2M d’€ pour Naïm Sliti (prêté par la LOSC). Sa valeur a déjà grimpée à 3,5M d’euros. Si tous ces joueurs apportent bien sûr, et avant tout, grandement dans le jeu, ils pérennisent surtout le compte en banque du DFCO sur le long terme. 

(voir indice de performance « Transferts / Points saison 17/18)

Récompenser le jeu décomplexé 

Voter Olivier Dall’Oglio, c’est récompenser un jeu qui se fait bien trop rare en Ligue 1. Certes, prendre un 8-0 au Parc des Princes ne fait plaisir qu’aux parisiens et aux amateurs de victoires larges. Si le jeu offensif du DFCO à souvent porté ses fruits, il a aussi occasionné de sérieux revers. On peut aussi parler de ce 4-0 infligé par Guingamp. Cependant, si la totalité des équipes du championnat adoptaient un schéma de jeu similaire, le PSG ne serait peut-être pas déjà champion. Dijon joue avec ses armes, des armes parfois trop faibles mais qui permettent néanmoins de se maintenir proprement en Ligue 1. Au DFCO, le bus n’est utilisé que pour les trajets entre le stade et le centre d’entrainement. Durant les matchs, il reste au garage.

Lorsque l’on vient assister à un match, on y va avant tout pour assister à  des buts, des belles occasion et pour ressentir les frissons des grands soirs. Avec le Dijon Football Côte d’Or, il faut le reconnaître, on ne manque jamais de cela. Malgré les 69 buts encaissés par Baptiste Reynet cette saison, ce dernier est encore un acteur majeur du maintien du DFCO. Si Dijon est la plus mauvaise défense du championnat, le jeu proposé par les dijonnais prouve qu’une attaque bien menée, peut effacer certaines faiblesses défensives. 

Voilà pourquoi j’ai voté Olivier Dall’Oglio, pour le trophée UNFP du meilleur entraineur de l’année. Un technicien qui n’a pas froid aux yeux, prêt en entrer en concurrence avec les meilleures équipes du championnat et qui permet la naissance de nouveaux talents. Lui et son staff, représentent le DFCO à la perfection. Un club de football qui mise avec ses moyens, qui propose un vrai spectacle et qui monte en puissance. 

[clickToTweet tweet= »#TropheeUNFP Olivier Dall’Oglio l’entraineur du #DFCO en compétition avec #Garcia, #Jardim et #Emery ! Pourquoi le dijonnais doit être récompensé !  » quote= »Vous partagez mon avis ? Faites passer le message ! » theme= »style5″]

 

Matthieu MUGNERET
Retrouvez-moi sur Twitter ou sur Facebook

voter dall'oglio unfp
Vous n’avez pas encore voté ? Cliquez sur l’image !

Laisser un commentaire