Peut-être fallait-il un retournement de situation à un stade élevé de la compétition. Peut-être fallait-il une affluence et une ambiance exceptionnelle pour nous rendre compte que l’Europa League, peut faire lever la France du ballon rond.

Il ne reste plus que l’Europa League… et l’OM

On espérait beaucoup de l’AS Monaco et du Paris-Saint-Germain pour nous faire vibrer en Ligue des Champions. On croyait en la qualification de Nice pour la Coupe aux grandes oreilles et à un minimum d’envie du côté de Bordeaux. On a cru aux ambitions Lyonnaises de Jean-Michel Aulas pour enfin soulever un premier trophée Européen, dans son propre stade. Finalement, c’est peut-être l’Olympique de Marseille qui s’y présentera.

Longtemps moqué pour sa communication de pré-saison ratée, pour des affluences dérisoires de ses spectateurs ou pour la qualité de ses recrues estivales, l’OM répond de la plus belle des façons. Car si le début de saison s’est montré agité sur la Canebière, les Marseillais n’ont fait que monter crescendo, tout du long de cet exercice 17/18. Ainsi, les hommes de Rudi Garcia sont les derniers représentants français en Europe.

16 000 spectateurs au Vélodrome

Pourtant, lors de la phase de groupes, rien n’indique un tel engouement pour cette compétition. Du côté de Marseille, la moyenne d’affluence du stade ne s’élève qu’à seulement 22.56%. Soit environ 16 000 spectateurs par match. Loin derrière l’Olympique Lyonnais qui remplit son stade à 59% (environ 35 000 supporters par match) et l’OGC Nice, à 53%.

Bien sûr, ces résultats de billetterie se rapprochent plus d’une Coupe de la Ligue que d’une Ligue des Champions. Pour cause, ni les clubs, ni les supporters, ne semblent attiré par cette compétition, Européenne rappelons-le. Il faut attendre cette rencontre de 1/4 de finale entre l’Olympique de Marseille et Leipzig pour en tirer une réelle satisfaction.

Lors d’un précédent sondage, 83.3% des participants estiment que l’Europa League n’est pas assez prise au sérieux en France. Loin des paillettes et des grands noms de la Ligue des Champions, cette compétition peut rapporter jusqu’à 15M d’€ par club participant. Sans compter une possible qualification en C1, les points à l’indice UEFA, et des droits télévisuels plus importants. Le championnat de France peut-il vraiment se payer le luxe de snober cette compétition ? Pas vraiment, non.

Et si Marseille allait au bout ?

Cette rencontre entre l’OM et Leipzig, avait tout d’une grande soirée d’Europe. Un stade comble, une ambiance exceptionnelle et des joueurs plus que jamais au combat. Les marseillais ont fait vibrer la France entière, et même bien plus que les parisiens face au Real Madrid. Malgré les nombreuses blessures, les armes Olympiennes sont affutées pour, au moins, atteindre la finale. L’Olympique de Marseille à l’occasion d’effacer, ou plutôt, de bonifier, le bilan des clubs français en Europe cette saison.

Matthieu Mugneret

 

Laisser un commentaire